LE DOUZIEME CHAPITRE de Jérôme Loubry

LE DOUZIEME CHAPITRE de Jérôme Loubry
Aux Editions Calmann Levy - 360 pages

Les souvenirs
sont parfois meurtriers

Été 1986. David et Samuel ont 12 ans. Comme chaque année, ils séjournent au bord de l’océan, dans le centre de vacances appartenant à l’employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une fillette de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables. 


Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent de plus en plus mystérieux et taciturnes. Puis alors que la semaine se termine, Julie disparaît.

30 ans plus tard, David est devenu écrivain, Samuel est son éditeur. Depuis le drame, ils n’ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. À l’intérieur, un manuscrit énigmatique relate les événements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l’affaire. 


Mon avis :

Quelle intensité ! Quelle ingéniosité ! Bluffée. j'ai été bluffée par le scénario proposé par l'auteur. Un roman lumineux dans un contexte noir. 

Été 1986, Samuel et David, 12 ans, sont témoins de l'angoisse des adultes dans la cité balnéaire Vendéenne, où quelques pavillons de vacances appartenant à l'entreprise familiale des Vermont, sont à la disposition des salariés. La fermeture de l'usine dans laquelle les employés ont fondé tant d'espoirs est imminente. Ce n'est pas officiel encore. Malgré les efforts du patron pour leur offrir un dernier été d'insouciance, la peur, l'incompréhension, la fin de perspectives pour le personnel qui y envisageait sereinement l'avenir de leurs enfants, font monter une colère sourde.

L'écrivain deviendra-t-il marionnette, aux mains de l'expéditeur de ces énigmatiques 12 chapitres capitaux ? 

Jérôme Loubry nous malmène du passé au présent, transforme les adultes en sourds, muets, aveugles, coupables de n'avoir pas su écouter l'enfant qui sommeille toujours en eux.
Il nous entraîne dans la quête de David pour comprendre son douzième chapitre, dans une tension et un suspense justement dosés.

Ce thriller est très cinématographique. 
L'écriture est rythmée, le récit addictif.

J'ai été agréablement surprise d'y trouver de la tendresse, de l'innocence, d'avoir éprouvé de l'empathie pour les personnages les plus sombres.

J'ai crû trouver la solution de l'énigme, me suis trompée tant l'issue est surprenante. Pourtant, les indices sont présents... c'est le tour de force de l'histoire concoctée par l'auteur, vous glisser le grain de sable sur la peau, si petit qu'il faut y mettre toute son attention pour le détecter. brillant !

Merci aux Éditions Calmann-Lévy pour cette pépite. Merci à Jérôme Loubry pour cet excellent moment de lecture. Ce sera très certainement une des intrigues marquantes de cette année, de celles qu'on n'oublie pas.

ma B.O. du roman JOURNEY TO THE ISLAND (Jurassic Parc) au piano     https://www.youtube.com/watch?v=W-uX2gF_XG4



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire